• Croissance de +65% du chiffre d’affaires en 2015 le portant à 9,9 millions d’euros

  • Dépôt d’un dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché aux États-Unis (NDA) pour l’AC-170 prévu pour le début du deuxième trimestre 2016

 

Sophia Antipolis, France

Nicox S.A. (Euronext Paris : FR0013018124, COX, éligible PEA-PME), société internationale spécialisée en ophtalmologie, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires annuel et sa position de trésorerie non-audités pour l’année 2015 et fait le point sur ses activités.

« Le chiffre d’affaires de nos activités commerciales européennes a poursuivi sa croissance tout au long de l’année 2015. Nous avons terminé l’année avec 30 millions d’euros de trésorerie et nous entamons l’année 2016 avec une forte dynamique des ventes », a commenté Michele Garufi, Président-Directeur général de Nicox. « Nous continuons à percevoir un fort intérêt de la part de potentiels partenaires pour nos activités commerciales européennes. Nous sommes d’ailleurs en pourparlers actifs avec plusieurs d’entre eux et nous pensons qu’ils pourraient assurer la croissance et le succès de ces activités à l’avenir. Concernant nos activités de R&D, nous prévoyons cette année la possible approbation de deux de nos produits : le latanoprostène bunod dont la licence est détenue par Bausch+Lomb, mais également l’AC-170, notre collyre à base de cétirizine, si une ‘Priority Review’ nous était accordée. Par ailleurs, nous réalisons des progrès significatifs sur nos autres produits candidats ».

Estimation du chiffre d’affaires et de la position de trésorerie au 31 décembre 2015

Le chiffre d’affaires de Nicox est estimé à environ 9,9 millions d’euros pour l’année 2015, soit une augmentation de +65% par rapport à 2014, et ce uniquement sur les ventes de produits en Europe et à l’International.

Au 31 décembre 3015, la trésorerie, les équivalents de trésorerie et les instruments financiers représentaient environ 29,6 millions d’euros.

Les résultats financiers complets du Groupe pour 2015 seront présentés le 15 avril 2016.

Programmes de développement aux États-Unis et dans le monde

  • Le latanoprostène bunod –licencié à Bausch + Lomb (filiale détenue à 100 % de Valeant Pharmaceuticals International, Inc.) – est actuellement examiné par la Food and Drug Administration (FDA) américaine comme collyre administré une fois par jour en monothérapie pour réduire la pression intraoculaire (PIO) chez les patients atteint de glaucome à angle ouvert ou d’hypertension oculaire. Conformément à la loi Prescription Drug User Fee Act (PDUFA), la FDA a fixé la fin de son évaluation au 21 juillet 2016.
  • Nicox prévoit de déposer auprès de la FDA un dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché américain (New Drug Application, NDA) pour l’AC-170 dès le début du deuxième trimestre 2016. Ce candidat-médicament est un collyre innovant à base de cétirizine développé pour traiter le prurit oculaire associé à la conjonctivite allergique. La Société vise, par ailleurs, l’obtention d’un examen prioritaire (Priority Review) de l’AC-170 qui, d’après les objectifs de performance fixés par la loi PDUFA, pourrait permettre d’obtenir son autorisation avant fin 2016.
  • ŸLe NCX 4251, une nouvelle forme de propionate de fluticasone mise au point pour traiter la blépharite, est actuellement en études de formulation, dans le but d’entrer directement en phase 2.
  • Le NCX 470, un bimatoprost donneur d’oxyde nitrique innovant, est désormais en développement pré-IND (Investigational New Drug) avant de commencer ses premiers essais cliniques chez l’homme.

Programmes de développement européens

Comme annoncé en décembre 2015 (cf. communiqué du 3 décembre 2015), Nicox étudie actuellement plusieurs options stratégiques pour ses activités commerciales en Europe avec différents partenaires potentiels. Les produits candidats européens de Nicox pourraient faire partie de ces discussions stratégiques.

  • AzaSite®, contre la conjonctivite bactérienne, et BromSite™, contre la douleur et l’inflammation après chirurgie de la cataracte, doivent faire l’objet de demandes d’AMM européennes dont les dates seront communiquées le moment venu.
  • Le NCX 4240, un collyre innovant contre la conjonctivite virale à base de Carragelose® actuellement en développement, pourrait être mis sur le marché mi-2018.
  • Suite à l’obtention par RPS® de résultats cliniques insatisfaisants, le développement de l’AAT (RPS-AP), un test de détection combinée des conjonctivites allergique et adénovirale sous licence de RPS®, a été interrompu. Nicox poursuit la commercialisation d’AdenoPlus® sur plus de 15 marchés.